plusieurs sujet sur les jeunes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

plusieurs sujet sur les jeunes

Message  Admin le Ven 10 Oct - 0:23

LA PREVENTION DE LA DELINQUANCE JUVENILE


Prévenir la délinquance, c’est agir sur les facteurs favorisants son apparition, éviter l’installation de la pauvreté sociale, de l’exclusion quelle quelle soit.
Diverses mesures destinées à prévenir les différentes manifestations de la délinquance ont été mises en place, principalement en direction des jeunes.

Le Conseil national de prévention de la délinquance :
Au sommet du dispositif, le Conseil national de prévention de la délinquance (CNPD) assure une fonction d’information, de coordination et propose aux pouvoirs publics les mesures qu’il juge utiles.
Cette structure est relayée par des Conseils départementaux et municipaux de prévention de la délinquance qui comprennent des élus locaux, des responsables de formation professionnelle, des personnes qualifiées dans le domaine de l’éducation…
Ces différentes instances participent à la mise en place des dispositifs d’insertion et de prévention dans les villes.

Les mesures de prévention de la délinquance :
Il existe de nombreuses mesures, citons :
- Des mesures de lutte contre l’usage des stupéfiants (cf. LES TOXICOMANIES -> les drogues)
- Des mesures d’amélioration de l’environnement social des individus. La loi du 31 juillet 1991 pose comme principe le « droit à la ville ». Elle précise que l’Etat, les collectivités locales, les établissements publics doivent assurer aux habitants des villes des conditions de vie et d’habitat favorisant la cohésion sociale et offrir les équipements nécessaires pour assurer la sécurité des biens et des personnes.
- Des « contrats de ville » signés entre l’Etat et les collectivités ont pour objectifs : le développement économique et socioculturel, l’éducation, la formation, l’action sanitaire et sociale, la prévention de la délinquance, la lutte contre la ségrégation urbaine.
- Des services d’action éducative en milieu ouvert (= AEMO).
- Des équipes de prévention chargées d’accompagner les jeunes dans leur milieu de vie. Elles organisent des activités de loisirs, du rattrapage scolaire, des projets ludiques.

LE PASSAGE A L’ACTE

« Le passage à l’acte » permet à l’adolescent de s’affirmer et de transgresser le monde des adultes. Tout peut arriver, il est capable de « faire n’importe quoi » !
Le passage à l’acte représente la caractéristique des conduites adolescentes, qu’il s’agisse d’accident d’auto, de grossesse, de tentative de suicide ou de toxicomanie.

L’alcool :
L’augmentation de la consommation d’alcool chez les adolescents est inquiétante. Cette pratique se manifeste lors des soirées dansantes, en dehors des repas.
Les risques liés à l’alcoolisme sont multiples : hypoglycémie, mais surtout risques d’accidents sur la voie publique, notamment au volant d’une voiture.

Le tabac :
Le tabagisme provoque chez les jeunes des problèmes respiratoires et favorise la nervosité et les troubles du sommeil.
L’interdiction de vendre du tabac aux moins de 16 ans (2003) vise à faire reculer ce fléau chez les jeunes.

La drogue :
Généralement, la prise de drogue résulte de la rencontre d’un individu « mal dans sa peau » avec un milieu de toxicomanes. L’usage de la drogue est un recours face à une situation d’angoisse et d’échec.
Les pratiques culturelles de type « rave », ou « soirées techno » ont tendance à généraliser la prise de drogues de synthèse (telle l’ecstasy), mais aussi à la banaliser.
De même, le cannabis a profité d’une image sociale « cool » encouragée par certaines personnalités médiatiques, artistiques et sportives, voire par des parents qui lui ont attribué une fonction d’ »expérimentation normale », voire de « passage obligé », tandis que les dangers de cette substance (et notamment des nouvelles résines cannabiques) ont été totalement minimisés.

LA VIE SEXUELLE


Les relations sexuelles :
L’adolescent a besoin d’être rassuré sue sa capacité d’aimer et d’être aimé et son « savoir-faire » sexuel. Les relations sexuelles sont généralement marquées par des liens d’affection, de tendresse, d’amour.
Comme les adultes, les adolescents recherchent des relations monogames (beaucoup vivent en concubinage) ; leur vie affective est marquée par de grands élans amoureux, aussi brefs que passionnés.
La liberté sexuelle des jeunes accroît les problèmes de sida et les risques de contacter l’hépatite B.

La contraception :
Les adolescents n’utilisent pas suffisamment les moyens modernes de contraception. Parmi les raisons, citons : l’imprévisibilité des rapports sexuels, l’envie de prendre des risques, la peur de grossir.

La procréation :
Pour l’adolescente, désirer un enfant, c’est le plus souvent vouloir posséder quelque chose à soi (permettant de réparer les manques affectifs de l’enfance). C’est aussi chercher à se valoriser au moyen de la grossesse (être socialement reconnue).

Admin
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 09/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://prepaifsi.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum