la personne malade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la personne malade

Message  Admin le Ven 10 Oct - 0:22

LA PERSONNE MALADE


Les droits de la personne malade sont issus des principes énoncés dans la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, elle même inscrite dans la Constitution de l'Etat français, dont le personnel de santé doit respecter obligatoirement les principes fondamentaux.

Les droits du malade sont réglementés par la Charte du malade hospitalisé qui doit, normalement, être insérée dans le petit fascicule d'accueil du malade à son arrivée à l'hôpital. Résumons ci-dessous l'essentiel de ce que les AP/AS doivent retenir en matière de " droit du malade ".

1. LA CHARTE DE LA PERSONNE MALADE :

Les principes généraux de cette charte sont énoncés ci-après :
• Le service hospitalier est accessible à tous et en particulier aux personnes les plus démunies. Il est adapté aux personnes handicapées.
• Les établissements de santé garantissent la qualité des traitements, des soins et de l'accueil. Ils sont attentifs au soulagement de la douleur.
• L'information donnée au patient doit être accessible et loyale. Le patient reçoit le "livre d'accueil" et participe aux choix thérapeutiques qui le concernent.
• Un acte médical ne peut être pratiqué qu'avec le consentement libre et éclairé du patient.
• Un consentement spécifique est prévu notamment pour les patients participants à une recherche biomédicale, pour le don et l'utilisation des éléments et produits du corps humain et pour les actes de dépistages.
• Le patient hospitalisé peut, à tout moment, quitter l'établissement sauf exceptions prévues par la loi, après avoir été informé des risques éventuels qu'il encourt.
• La personne hospitalisée est traitée avec égards. Ses croyances sont respectées. Son intimité doit être préservée ainsi que sa tranquillité.
• Le respect de la vie privée est garanti à tout patient hospitalisé ainsi que la confidentialité des informations personnelles, médicales et sociales qui le concernent.
• Le patient a accès aux informations contenues dans son dossier notamment d'ordre médical par l'intermédiaire d'un praticien qu'il choisit librement.
• Le patient hospitalisé exprime ses observations sur les soins et l'accueil et dispose d'un droit de demander réparation des préjudices qu'il estimerait avoir subis.
2. LES INTERETS DE CETTE CHARTE :
La notion de patient a heureusement évolué : le patient mérite du respect. Le soignant ne doit pas le considérer comme une pathologie ou un numéro de chambre, mais bien comme une personne à part entière.
On retrouve la notion de respect dans la qualité de la "prise en charge du patient dans sa globalité".
Ainsi le patient n'est plus seulement un malade qui doit recevoir des soins appropriés, mais une personne à laquelle il faut être attentif et il faut respecter son ressenti, sa douleur, sa culture.
Il s'informe plus (l'information médicale se vulgarise au travers des nombreuses émissions grand public, des magazines de santé..) et revendique une meilleure qualité des soins et de la prise en charge. Les procès à l'encontre du monde médical sont de plus en plus nombreux, de la part de certains patients (exemples : ceux victimes d'infections nosocomiales).

Admin
Admin

Messages : 59
Date d'inscription : 09/10/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://prepaifsi.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum